Les dossiers

Application mobile K-ETA : attention aux bugs !

By 24 octobre 2021No Comments

Afin de visiter la Corée du Sud, il est obligatoire pour les ressortissants de l’Union européenne d’avoir une autorisation K-ETA. Cette décision a été prise depuis septembre 2021. La K-ETA est une application créée par les autorités sud-coréennes qui vient simplifier l’ensemble des démarches nécessaires vis-à-vis des voyageurs pour un court séjour de moins de 3 mois. Malgré tout le bien qui se dit à propos de la K-ETA, certains estiment qu’il faut se méfier de la demande sur l’application mobile, plus complexe et frustrante.

Qu’est-ce que l’application mobile K-ETA ?

La Korea Electronic Travel Authorization (K-ETA) peut être considérée comme un moyen utilisé par le gouvernement de la Corée du Sud afin de sécuriser les frontières. Depuis son lancement en septembre 2021, les voyageurs dispensés de visa peuvent disposer facilement de l’autorisation électronique de voyage pour entrer dans le pays.

Toutes les démarches s’effectuant en ligne, le voyageur n’a plus besoin de se rendre dans un consulat ou dans une ambassade de la Corée du Sud pour faire une demande. Il peut désormais le faire depuis son domicile ou, peu importe, sa situation géographique.

Il existe deux moyens de l’obtenir :

Sa durée de validité est de 2 ans pour des multiples entrées dans le pays. Il faut préciser que l’autorisation ETA, quant à elle, est valable pour un séjour de 3 mois maximum. Vous pouvez donc revenir quelque temps plus tard sans être obligé de refaire une nouvelle demande. Cependant, en cas d’expiration du passeport, une nouvelle demande doit être faite. Depuis sa création, les autorités répondent au mieux à la demande d’immigration venant d’un peu partout dans le monde et qui s’accroît de jour en jour.

Comment fonctionne l’application mobile K-ETA ?

L’utilisation de l’application mobile K-ETA est assez simple et se fait à partir de différentes étapes. La première consiste à lancer ladite demande. La seconde étape consiste à entrer vos coordonnées personnelles à savoir :

  • votre adresse mail ;
  • votre adresse de domicile ;
  • et votre numéro de téléphone.

Des champs sont réservés à cet effet. Vient ensuite l’étape pour renseigner les données de votre passeport en cours de validité. Il s’agit notamment de votre nom et de vos prénom(s). Vous devez fournir les informations concernant votre nationalité, votre sexe, votre date de naissance, votre lieu de naissance. Enfin, il faudra la date de délivrance du passeport, la date d’expiration et le numéro du passeport. Après avoir renseigné les informations de son passeport, vous devez préciser le mode de paiement. Bien d’autres informations sont à fournir à savoir :

  • les informations relatives au métier : profession, sans-emploi, étudiant, retraité ;
  • les informations relatives au futur voyage : nom et adresse du premier hôtel et motif du séjour dans le pays (tourisme, événement sportif, exposition, affaires, formation, autre) ;
  • visite précédente en Corée du Sud si concerné.

Après cela, il faudra utiliser la caméra de votre téléphone pour prendre en photo la zone MRZ de votre passeport, et confirmer les informations déjà renseignées.

Des bugs et problèmes récurrents sur l’application mobile K-ETA ?

Il arrive souvent que l’application rencontre quelques bugs et frustrations. Certains utilisateurs regrettent qu’un téléphone avec caméra soit obligatoire, ou rechignent à donner accès à sa caméra à une application étatique. Parfois les informations scannées par la caméra dans l’application sont mal retranscrites ou illisible, en fonction des reflets ou de la luminosité ambiante, rendant la demande de K-ETA caduque ou – pire – erronée.

Parfois, lors de l’utilisation, l’application affiche la notification « Erreur 401 », signe d’une mauvaise connexion entre le serveur et l’utilisateur. Dans le cas de la présence de la notification « Erreur 404 », vous devez savoir que les informations que vous demandez ne sont plus actives.

Même si le concept de l’application est louable, ces derniers problèmes donnent autant de raisons de s’en méfier. Des améliorations devront être apportées à l’application mobile K-ETA. En revanche, il existe une version web du formulaire K-ETA en ligne. Cette dernière est fiable et plus facile à utiliser. Certains prestataires de services sont à votre disposition pour faciliter vos démarches administratives.