Les dossiers

Combien de temps puis-je rester en Corée du Sud avec un K-ETA ?

By 25 octobre 2021décembre 30th, 2021No Comments

Si vous êtes fasciné par la destination Corée du Sud, vous devez obtenir pour votre traversée un Korea Electronic Travel Authorization ou K-ETA. C’est un document électronique obligatoire pour l’accès à ce pays de l’Asie de l’Est pour des voyageurs arrivant pour un court séjour touristique ou d’affaires tout en étant exempté de visa.

Quelle est la durée légale de validité du K-ETA électronique sud-coréen ?

Le visa électronique sud-coréen a une durée de validité de 24 mois à l’émission. Il s’agit là du délai de validité légal de ce document de voyage imposé par le gouvernement sud-coréen. Si vous disposez de votre K-ETA, vous avez donc la possibilité de séjourner en Corée du Sud durant 90 jours sans discontinuité dans ces 24 mois.

Il peut arriver que votre passeport expire avant le K-ETA. Dans ce cas précis, vous devez faire la demande d’une nouvelle K-ETA avant le terme des 2 ans.

Quelles formalités pour obtenir une K-ETA ?

La procédure de demande pour l’obtention de cette autorisation est entièrement digitalisée. Tout se fait donc par voie électronique sur le site web du Ministère de la Corée du Sud en charge de la Justice ou sur ce formulaire de demande de K-ETA. Le processus suit plusieurs étapes.

D’abord, vous devez préparer les documents nécessaires (passeport, photo d’identité, etc.). Ensuite, vous procédez au remplissage du formulaire puis vous effectuez le paiement des frais inhérents à la procédure de traitement de votre dossier de voyage. Vous attendez le délai d’étude de votre demande de K-ETA. Notez que sans l’acquittement des frais, la soumission de votre dossier ne peut se faire. Vous obtenez en fin de compte votre K-ETA coréen par mail en cas d’acceptation de votre profil voyageur.

Que contient le formulaire K-ETA ?

Sur un formulaire K-ETA, le demandeur doit fournir un certain nombre de renseignements. Ils sont relatifs aux informations inscrites sur le passeport valable. Il s’agit essentiellement de votre identité (nom, prénoms, sexe, date et lieu de naissance, nationalité, références du passeport). À ces éléments, vient s’ajouter votre adresse personnelle (lieu de résidence, téléphones et email). Le formulaire contient aussi les données relatives à votre situation professionnelle.

Aussi, vous devez fournir toutes les informations utiles sur votre voyage (raisons, lieu de résidence séjour, etc.). Si vous avez déjà effectué ou non un voyage précédemment en Corée du Sud, vous devez le préciser sur le formulaire. Votre crédibilité dépend de la fiabilité des informations délivrées lors du remplissage de ce document.

Dans quel délai peut-on obtenir une K-ETA ?

Toute procédure de délivrance d’un ETA est soumise à un traitement électronique. Le K-ETA ne déroge pas à cette règle. Le traitement informatisé de la demande jusqu’à la délivrance du document en passant par le remplissage du formulaire permet d’effectuer toutes les opérations avec célérité et rapidité.

L’ensemble des démarches à mener peut donc durer 24 heures ou 72 heures s’il est sollicité du demandeur des pièces complémentaires. Pour ces raisons, il est recommandé d’entreprendre la procédure de demande de K-ETA coréen tout au moins 3 jours avant la date prévue pour le voyage.

Qui peut effectuer une demande K-ETA ?

Entre mai et août 2021, l’autorisation de voyage électronique pour la Corée du Sud est restée à l’étape expérimentale. Durant cette période, le système n’était mis en place que pour un nombre limité de pays étrangers. Le gouvernement sud-coréen s’est assuré par ce biais de la fonctionnalité régulière du système.

La procédure concerne désormais tous les États dont les ressortissants ne fournissaient pas obligatoirement de visa en cas de court séjour pour tourisme. Cette mesure implique donc essentiellement les citoyens de l’Union européenne et de l’espace Schengen. Environ 112 pays sont concernés par l’autorisation K-ETA pour des séjours de 3 mois dans ce pays asiatique.

Combien coûte une K-ETA ?

Pour toute demande d’autorisation électronique sud-coréen, vous devez payer 10 000 wons ($8) de frais consulaires. Ce montant représente les frais de traitement de dossier dont vous devez vous acquitter avant que votre demande ne soit examinée par les autorités compétentes. D’une manière générale, pour obtenir une K-ETA, le prix à prévoir est intimement lié aux pays et au moment de l’année choisi pour effectuer le voyage.