Les dossiers

Combien de temps est valable un K-ETA ?

By 2 janvier 2022No Comments

Les citoyens français sont exemptés de visa en Corée du Sud. Toutefois, pour voyager désormais au pays du matin calme, les ressortissants de l’Hexagone devront présenter un nouveau document, il s’agit du K-ETA : Korea Electronic Travel Authorization. Ce nouveau sésame est valable pour les habitants des 112 pays exemptés du visa d’entrée en Corée du Sud. Il s’apparente à un visa électronique et s’obtient sous plusieurs conditions. Elles sont relatives à son coût, les informations à fournir et notamment sa durée de validité.

Quelle est la durée de validité d’un K-ETA ?

Obtenir l’autorisation électronique de voyage en Corée du Sud permet à tout citoyen exempt de visa d’y séjourner pour plusieurs raisons.

La durée de validité d’un K-ETA en fonction des motifs de voyage

Les autorités coréennes rendent en effet accessible la destination Corée du Sud pour les voyages liés à des motifs bien définis. Il s’agit notamment des séjours relatifs :

  • à une visite familiale
  • à une participation à des évènements ou réunion
  • à une activité commerciale sans recherche de profit
  • au tourisme.

Ainsi, les titulaires de ce document peuvent séjourner durant toute la durée de validité offerte par le K-ETA. Dans la pratique, cette autorisation est valable pour une durée indicative de deux (2) ans. Durant ce délai, il est possible pour son possesseur d’effectuer plusieurs voyages en Corée du Sud. Cependant, les motifs de ces voyages doivent être les mêmes que ceux autorisés par ce sésame électronique de voyage en Corée.

La durée de validité en cas de modification sur le passeport

Les changements ou les erreurs de saisie annulent la validité du K-ETA initial. En réalité, dès qu’il y a un renouvellement de passeport, le K-ETA n’est plus valide. Il en est de même pour les cas où des modifications d’informations capitales du passeport ont eu lieu.

Il est donc nécessaire d’effectuer une nouvelle demande d’autorisation en cas de changement d’une information majeure. Les informations qui doivent entraîner une nouvelle demande du Korea Electronic Travel Authorization sont :

  • la nationalité
  • le nom et les prénoms
  • le genre
  • le numéro du passeport ou sa date d’expiration.

Par ailleurs, en cas de changement du statut criminel du détenteur, une nouvelle demande doit être lancée. Il en sera de même en cas de contamination par une maladie infectieuse par exemple.

Les durées des séjours pour un voyage avec le K-ETA

Il est possible d’effectuer plusieurs voyages en Corée avec le K-ETA durant les deux années de validité dudit document. Cependant, il n’est pas autorisé de séjourner durant les deux ans accordés pour un seul voyage. La durée d’un séjour varie en fonction du pays de provenance du titulaire de l’autorisation électronique de voyage en Corée. Cette durée est de :

  • 30 jours pour les ressortissants de 36 pays
  • 60 jours pour les citoyens de la Russie et du Lesotho
  • 90 jours pour 73 nationalités, dont la France
  • 180 jours pour les Canadiens.

Ainsi, pour un voyage en Corée, le titulaire devra retourner dans son pays d’origine avant la fin de la durée accordée. Il est toutefois possible d’y retourner pour d’autres voyages avant l’expiration de l’autorisation.

Les dispositions générales relatives au K-ETA

Le Korea Electronic Travel Authorization est entré en vigueur le 1er septembre 2021. À compter de cette date, les voyageurs concernés par cette disposition doivent remplir cette formalité avant leur départ en Corée. Cela concerne les ressortissants des 112 pays exemptés de visa d’entrée en Corée du Sud. Il s’agit en l’occurrence de :

  • 8 pays africains
  • 13 Nations du continent américain
  • 8 pays de l’Asie
  • 43 nationalités de l’Europe
  • 7 Nations du Moyen-Orient
  • 14 pays et territoires de l’Océanie.

Dans le contexte de Covid, cette liste est susceptible d’évoluer.

La demande se fait en ligne, via un site internet spécialement dédié à cette formalité. Deux pièces sont essentielles pour formuler une demande de Korea Electronic Travel Authorization. Il s’agit d’une copie numérisée en couleur du passeport et d’une photo d’identité numérique en couleur.

Le coût fixe pour obtenir l’autorisation électronique de voyage de la Corée du Sud est de 10 000 KR₩, soit $8. Il faut préciser que ces frais ne concernent pas les dépenses éventuelles relatives à la constitution du dossier de demande d’autorisation. Ils représentent uniquement les frais de délivrance du K-ETA à payer lors de la soumission du dossier complet. Dès lors, ce dernier pourra être étudié et l’autorisation sera délivrée dans un délai de 24 heures. Le document est transmis par courrier électronique à l’adresse mail renseignée par le demandeur dès que la demande est validée.

En cas de rejet de la demande du K-ETA, les frais de demande d’autorisation ne sont pas remboursés.