Les dossiers

Quels pays sont concernés par le K-ETA Corée su Sud ?

By 22 octobre 2021No Comments

Tout comme les États-Unis et bien d’autres pays, la Corée du Sud propose désormais une autorisation en ligne pour voyager dans ce pays. Il s’agit du K-ETA Corée du Sud. Ce dispositif vous dispense du visa si vous vous rendez dans le pays. Toutefois, il faut être ressortissant d’une nation éligible et se conformer à certaines conditions pour l’obtenir. Voici les pays concernés par le K-ETA Corée du Sud.

Les pays éligibles au K-ETA

112 pays (ou territoires) sont autorisés à entrer sur le sol Sud coréen avec une autorisation K-ETA.

Les pays d’Europe

Il y a 43 pays d’Europe qui ont reçu l’autorisation d’entrer en Corée sans visa. Au nombre de ceux-ci, vous avez la France, l’Allemagne, la Finlande, l’Espagne, l’Autriche, la Bosnie-Herzégovine, la Lettonie, le Luxembourg, l’Islande, la Grèce et le Monténégro. Le Danemark, la Hongrie, l’Italie, l’Irlande l’Albanie, l’Andorre, la Bulgarie, le Portugal, la Pologne et la Hollande sont aussi concernés par le K-ETA.

Il en est de même pour la Turquie, le Vatican, la Suède, la Slovénie, la Slovaquie, la Serbie, la Russie et le Saint-Marin. D’autres territoires d’Europe tels que la Roumanie, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Suisse, la Norvège, Monaco, le Liechtenstein sont également pris en compte. De plus, la Malte, la Lituanie, le Kazakhstan, la Belgique, Chypre, l’Estonie et la Croatie sont impliqués.

Les pays d’Amérique

Le nombre de pays éligibles en Amérique s’élève à 32. Dans cette liste se trouvent La Trinité-et-Tobago, le Salvador, le Suriname, Saint-Vincent-et-les Grenadines, le Venezuela et l’Uruguay. Sont aussi considérés la Saint-Christophe-et-Niévès, la République dominicaine, le Pérou, le Paraguay, le Panama, le Nicaragua et le Mexique. Tout voyageur en provenance de la Jamaïque, le Honduras, le Haïti, le Guyana, le Guatemala, la Grenade, les États-Unis, l’Équateur pourra demander cette autorisation. À cette liste s’ajoutent le Costa Rica, la Colombie, le Chili, le Canada, le Brésil, la Barbade, les Bahamas, l’Argentine, l’Antigua-et-Barbuda et la Dominique.

Les pays d’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Océanie

En Afrique, seuls certains pays (huit) sont autorisés à demander le K-ETA. Il s’agit du Maroc, de l’Afrique du Sud, des Seychelles, de l’Eswatini, du Lesotho, de la Tunisie et du Botswana. Au Moyen-Orient, sept pays sont concernés. Il est question du Qatar, du Bahreïn, de l’Arabie saoudite, du Koweït, de l’Israël et des Émirats arabes unis.

Par ailleurs, 14 pays d’Océanie sont éligibles au K-ETA. Les Tuvalu, les Tonga, les Samoa, le Palau et la Nouvelle-Zélande peuvent accéder à cette autorisation. Il en est de même pour le Nauru, la Micronésie, les Kiribati ou encore l’île Salomon. Si vous êtes un ressortissant de l’Île Marshall ou des pays comme Guam, Fidji et l’Australie, vous serez aussi en mesure de recevoir l’autorisation.

Conditions d’obtention et validité

Si vous n’êtes pas un ressortissant de l’un des pays qui sont cités, vous ne pouvez pas jouir des privilèges qu’offre cette demande de voyage. Il faut savoir que vous ne pouvez faire la demande du K-ETA en étant en Corée du Sud. Cette dernière doit s’obtenir au moins 24 heures avant la date de votre départ.

En outre, l’autorisation K-ETA vous sera accordée seulement si vous partez en Corée du Sud pour du tourisme, rendre visite à des proches (amis ou famille), assister à des réunions, participer à un évènement ou à des fins commerciales. Notez que dans ce dernier cas, il ne doit pas s’agir d’activités rémunérées. Si vous vous rendez dans le pays pour y travailler ou pour des études, il est impératif que vous obteniez un visa traditionnel à l’ambassade.

En ce qui concerne la validité de l’autorisation, elle est de deux ans. Cette période débute à partir du moment où vous avez reçu votre autorisation. Pendant tout le processus, il est nécessaire que votre pièce d’identité soit valide. Si votre passeport expire avant, ou se voit refabriqué, il faudra redemander un K-ETA.

Pour ce qui est de la durée du séjour, cela dépend du pays de provenance. Si vous venez du Canada, vous êtes autorisé à séjourner en Corée du Sud pendant 180 jours. Les Français quant à eux, ont une exemption de visa pendant 90 jours.

Somme toute, le K-ETA est l’autorisation électronique qui vous permet d’aller en Corée du Sud sans avoir à présenter un visa. Ce document qui est parfois confondu avec un visa électronique s’adresse aux voyageurs internationaux en provenance des différents pays éligibles.