Les dossiers

Quand déposer une demande de K-ETA Corée du Sud ?

By 31 décembre 2021No Comments

Dans l’optique de développer le secteur touristique, les autorités coréennes ont adopté une politique sans Visa pour les ressortissants français et de l’Union européenne. Confrontées à certaines irrégularités, ces dernières ont fait recours à une option d’autorisation K-ETA afin de contrôler les entrées et sorties des visiteurs. Découvrez ici quand déposer une demande de K-ETA Corée du Sud.

À partir du mois de septembre 2021

Du mois de mai à celui d’août, l’autorisation électronique pour entrer dans le territoire sud-coréen K-ETA était en test. Cette phase de transition est effectuée afin de s’assurer du caractère pratique et fonctionnel de ce dispositif électronique. Ainsi, dès le début du mois de septembre, l’obligation a été mise en vigueur pour tous les ressortissants jouissant d’une exemption de visa.

Ainsi, vous avez désormais la possibilité de déposer une demande d’autorisation K-ETA. Pour ce faire, il suffit que vous procédiez au remplissage d’un formulaire de demande d’ETA. Ensuite, vous réglez les frais de dossier et vous patientez le temps de recevoir un retour.

Il convient de savoir que cette autorisation représente une alternative au visa classique et entre dans la droite ligne de l’équivalent d’un e-visa. Avec un prix accessible, l’autorisation est obtenue au plus tard dans les trois jours après le dépôt des dossiers.

72 heures avant le vol

Il est recommandé de déposer la demande d’autorisation K-ETA 72 heures au moins avant le vol pour éviter les désagréments de dernières minutes. En effet, il est fréquent, pour des raisons de manque de pièce, que votre demande puisse être prolongée de trois jours, voire plus. C’est pourquoi il est plus prudent que vous fassiez la demande avec une marge de temps significative pour prévenir toute éventualité.

Par ailleurs, pour éviter tout désagrément et vite obtenir l’autorisation, vous pouvez faire recours aux experts en autorisation d’obtention d’e-visa. Il existe à cet effet des plateformes en ligne qui se chargent d’effectuer à votre place la procédure d’obtention de votre K-ETA. L’avantage avec ces experts réside dans le fait que vous obteniez rapidement et avec assurance votre autorisation. Cependant, si vous optez pour un expert, il est conseillé de porter votre choix sur des sites réputés et recommandés.

Lorsque vous êtes ressortissant des pays exemptés de visa pour un court séjour

L’autorisation K-ETA, représente une formalité obligatoire exigée aux visiteurs venant d’un certain nombre de pays exemptés de Visa. Ainsi sont concernés les Français, les Belges, les Suisses, les Canadiens ou tous les ressortissants de l’espace Schengen et de l’Union européenne. En fait, certains visiteurs issus de ces différents pays atterrissent sur le territoire sud-coréen dans l’intention de rester. Ainsi, le flux touristique tant prisé se transforme peu à peu en un flux migratoire facilité par une politique de laissez-passer.

Pour pallier ce manque de contrôle sur les personnes qui s’établissent illégalement sur le territoire, l’autorisation K-ETA vient à point nommé. Aussi, c’est dans l’optique d’allier tourisme et suivi des entrées et sorties que les autorités sud-coréennes ont adopté cette procédure.

Lorsque vous voulez faire un séjour touristique ou d’affaire non rémunéré

Il importe de savoir que la demande de l’autorisation K-ETA n’est valable que pour les voyages touristiques ou d’affaires. En fait, la politique d’exemption de visa menée par les dirigeants sud-coréens est rigoureusement focalisée sur le tourisme et sur les séjours d’affaires. De ce fait, l’autorisation K-ETA est dédiée uniquement aux ressortissants touristiques. L’idée est de rendre le pays attractif pour les visiteurs et ainsi faire de ce dernier un pôle touristique de la péninsule coréenne. C’est pour cette raison que la demande est effective pour des séjours ayant une durée limitée.

Lorsque vous désirez faire un séjour n’excédant pas les 3 mois

Qu’il s’agisse d’un séjour touristique ou d’affaire, votre présence sur le sol coréen avec une autorisation K-ETA ne doit pas dépasser 90 jours maximum. Ainsi, si vous souhaitez séjourner pendant trois jours, vous pouvez déposer une demande d’autorisation K-ETA. Il est également intéressant de savoir que pour un passeport valide d’au moins deux ans, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez ainsi faire de multiples entrées dans le territoire pendant 2 ans, sans redemander l’autorisation à chaque fois. Retenez cependant que si votre passeport s’expire, vous êtes amené à faire une nouvelle autorisation.

Quoi qu’il en soit, il est important de savoir que l’autorisation K-ETA est un dispositif électronique destiné à autoriser l’entrée sur le territoire sud-coréen. Cette obligation est propre à 112 pays. Elle entre dans la dynamique de réguler la politique du laissez-passer.