Les dossiers

Quel est le délai pour recevoir son K-ETA ?

By 20 janvier 2022No Comments

Célèbre pour ses vestiges fabuleux et ses paysages époustouflants, la Corée du Sud est l’une des meilleures destinations d’Asie à visiter. Entre les majestueux volcans et les chutes d’eau exceptionnelles, le Pays du matin calme est un lieu féerique. Cependant, visiter cette destination nécessite désormais l’obtention d’un K-ETA. Indispensable pour se rendre en Corée du Sud, il est exigé de tous les ressortissants de l’Union européenne. Il s’agit d’une autorisation de voyage électronique qui s’obtient directement en ligne. Quel est le délai nécessaire à l’obtention de ce document ? 

Durée d’obtention du K-ETA

Si vous prévoyiez découvrir la Corée du Sud, sachez que cela peut désormais se faire sans visa. Exigible dès septembre 2021, le Korea Electronic Travel Authorization (K-ETA) s’obtient exclusivement en ligne. Cette autorisation concerne spécifiquement les voyageurs dispensés de visa, et ce, pour motif touristique ou affaires non rémunérées. Si vous vous inscrivez dans cette logique, vous serez alors éligible pour effectuer la demande pour le K-ETA. Comme tout document administratif, le traitement de ce document nécessite par ailleurs un certain délai.

Dans ce cas précis, l’administration coréenne recommande que cette demande soit faite au moins 72 heures avant votre voyage. Par conséquent, vous devrez attendre entre 1 et 3 jours afin que votre document vous soit délivré. En général, ce laps de temps tient également compte d’éventuels compléments de pièces à apporter à votre dossier. Par ailleurs, vous avez aussi la possibilité de suivre l’évolution de votre demande. Cela est faisable notamment sur le site du ministère coréen de la Justice.

Les cibles du K-ETA

Il est important de savoir que la demande de K-ETA ne s’applique pas à tous les pays. Cette procédure concerne plutôt les ressortissants de 112 pays au nombre desquels figure la France. D’autres pays comme la Belgique, la Suisse et même le Canada sont concernés par cette mesure. D’un point de vue plus général, cette nouvelle autorisation s’applique principalement aux États exemptés de visa pour cette destination.

Cela comprend en outre tous les pays membres de l’Union européenne et ceux de l’espace Schengen. Il faut également rappeler que cette procédure tient compte du motif de votre voyage. En effet, ceux qui souhaitent se rendre en Corée du Sud pour un court séjour devront présenter ce laissez-passer. De même, les personnes en visite touristique, familiale ou en déplacement pour réunion d’affaires non rémunérées entrent dans cette catégorie.

Le dossier Ă  fournir pour recevoir son K-ETA

Comme vous pouvez vous en douter, le K-ETA ne s’obtient absolument pas sur un coup de tête et sans préparatifs préalables. En effet, la demande de cette autorisation est subordonnée à la soumission d’un dossier. Ce dernier se présente sous forme d’un questionnaire virtuel que vous devrez renseigner. Ce formulaire devra notamment contenir des informations sur votre passeport. Vous devrez indiquer votre nationalité, votre nom et vos prénoms ainsi que votre sexe. Votre date et lieu de naissance de même que le numéro de votre passeport vous seront aussi demandés.

Vous devrez par ailleurs indiquer vos coordonnées telles que numéro de téléphone, adresse e-mail et adresse de domicile. En plus de ces informations, vous devrez indiquer votre profession. Outre ces données personnelles, il vous sera demandé des informations relatives à votre voyage. Ce sera principalement des renseignements sur votre hôtel ainsi que sur le motif de ce déplacement. Enfin, vous devrez télécharger une photo d’identité récente ainsi que le scan de votre passeport.

Coût et durée de validité du K-ETA

MĂŞme si cela peut ĂŞtre perçu comme une simple formalitĂ©, l’obtention du K-ETA n’est pas gratuite. En effet, vous devrez dĂ©bourser une somme de $7 de frais consulaires par demande soumise. Étant donnĂ© que la procĂ©dure est entièrement Ă©lectronique, cet argent constitue les frais de traitement de votre dossier auxquels peuvent s’ajouter les frais d’une agence intermĂ©diaire. Par ailleurs, il faut savoir que votre K-ETA vous est dĂ©livrĂ© pour des sĂ©jours de 3 mois consĂ©cutifs (pour les EuropĂ©ens).

Ce document est valable jusqu’à 2 ans, pratique si vous effectuez de nombreuses entrées. Il ne sera pas nécessaire de demander à nouveau un K-ETA. Toutefois, vous devrez avoir un passeport valide afin de bénéficier de cet avantage. Si votre passeport expire avant votre K-ETA, il sera indispensable de déposer une nouvelle demande.